Soudan: lutter contre la raréfaction de l’eau au Darfour

Le chef de la Mission de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) et le Ministre soudanais de l’irrigation et des ressources en eau ont lancé lundi 27 juin un appel à inverser le déclin rapide de l’approvisionnement en eau au Darfour, l’un des principaux facteurs du conflit dans la région.

« L’impact de la raréfaction de l’eau va également mettre en péril nos efforts communs afin de d’instaurer la paix et la stabilité au Darfour », a estimé le chef de la MINUAD, Ibrahim Gambari, soulignant que la crise de l’eau affecte directement tous les habitants du Darfour et particulièrement les plus vulnérables.

C’est le lien de causalité entre l’eau et la paix qui a décidé la mission de maintien de la paix à collaborer avec les autorités soudanaises à l’occasion de la Conférence sur l’eau pour une paix durable qui a débuté lundi à Khartoum, la capitale du Soudan.

Plus de 500 experts, des membres du gouvernement soudanais et des autorités locales du Darfour ainsi que des organisations non gouvernementales, des agences de l’ONU et des bailleurs internationaux, participent à cette rencontre. L’objectif est de récolter 1 milliard de dollars afin de doter le Darfour d’un système hydrique stable et équitable.

Alors que les négociations de paix sur le Darfour, qui ont conduit récemment aux Accords de Doha, ne répondent pas directement aux besoins de partage équitable des ressources dans le conflit, les autorités soudanaises ont exprimé leur volonté de régler la situation de l’eau dans la région simultanément au processus de paix.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...