Soudan : deux des six employés de l'ONU détenus à Kadugli ont été libérés

Soudan MINUS

Deux des six employés nationaux de la Mission des Nations Unies au Sud Soudan (MINUS), arrêtés par les services de renseignement soudanais à Kadugli hier, ont été libéré aujourd'hui, alors que les quatre autres demeurent toujours en détentio.

La MINUS continue de condamner ces arrestations et demande la libération de ses quatre autres employés.

Les six nationaux avaient été détenus hier par les services de renseignements militaires soudanais à l'aéroport de Kadugli, capitale de la région du Sud-Kordofan, alors qu'ils tentaient de se rendre à Wau, la capitale de l’État du Bahr el-Ghazal occidental.

Pour la MINUS, ces arrestations sont « des violations claires et troublantes de l’Accord sur le statut des forces ». Cet Accord signé par le gouvernement du Soudan et la Mission stipule que « le gouvernement est obligé de présenter au Représentant spécial de l’ONU des preuves avant de prendre toutes mesures légales contre les membres, nationaux ou internationaux de la MINUS, y compris les arrêter»

Le cas de ces six employés n'est pas isolé. La semaine dernière quatre casques bleus avaient été harcelés par les forces de l'ordre soudanaises.

Depuis plusieurs semaines, le Sud-Kordofan est le théâtre d’affrontements entre les forces du Nord et du Sud-Soudan alors que le Sud-Soudan s’apprête à accéder à l’indépendance le 9 juillet. Selon le Bureau de Coordination des affaires humanitaires (OCHA), plus de 70.000 personnes sont déplacées à cause des affrontements meurtriers.

(Extrait sonore : Kouider Zerrouk, porte-parole adjoint de la Mission des Nations Unies pour le Soudan ; propos recueillies par Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...