SIDA : le bilan de la Déclaration d'engagement

Michel Sidibe, Directeur éxécutif de ONUSIDA

A la veille de la réunion de l'Assemblée générale de l'ONU sur le Sida, le directeur exécutif de l'ONUSIDA a expliqué que des progrès significatifs ont été enregistrés dans la lutte contre la pandémie, près d'une décennie après l'adoption de le Déclaration d'engagement sur le SIDA adopté en 2001.

«C'est important pour nous de faire comprendre au monde qu'il ya trente ans c'était la maladie de la honte. Après trente ans, on est quand même arrivé à briser la conspiration du silence », a déclaré Michel Sidibé.

Se félicitant de l'organisation de cette session spéciale de l'Assemblée générale qui se tient du 8 au 10 juin 2011 à New York, il a souligné la nécessité pour les leaders du monde ainsi que les partenaires de se réunir pour dresser un état des lieux de la lutte contre la pandémie, près de trente après la découverte du virus du Sida.

Michel Sidibé a insisté sur la prise en compte des jeunes en tant qu'acteurs de changement des mentalités et de comportement, pour multiplier les résultats positifs dans les efforts de lutte contre le Vih/SIDA. Néanmoins, il constate que le taux de prévalence chez les jeunes a considérablement baissé dans une dizaine de pays grâce à leur leadership.

M. Sidibé souhaite qu'au cours de ce débat de haut niveau à l'Assemblée générale, l'accent soit mis sur « une plus grande appropriation par l'ensemble des pays ».En outre, il forme le vœu que ces débats se focalisent également sur « l'optimisation de l'utilisation des ressources mises à leur disposition »,car dit-t-il, c'est à ce prix que qu'un nouveau partenariat pourra être établi entre le Nord et le Sud, de même qu'avec les pays émergents.

(Extrait sonore : Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA ; propos recueillis par Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...