Santé: intégrer la réponse au VIH/SIDA

Le deuxième Vice-Président du Burundi, Gervais Rufyikiri, est intervenu vendredi 10 juin au cours d'un débat thématique, organisé à New York en marge de la réunion de haut niveau sur le SIDA. Les discussions dans ce débat ont porté sur l'intégration de la réponse au VIH/SIDA à d'autres secteurs beaucoup plus larges en matière de santé publique et de développement dans lesquels les femmes sont particulièrement concernées.

Plus de 80% des femmes atteintes par le VIH vivent en Afrique, où elles représentent 60% des personnes vivant avec le virus. Parmi les causes de cette sur-contamination, on avance la multiplicité de partenaires des hommes, notamment des femmes jeunes plus susceptibles que d’autres d’être infectées, les relations forcées et la vulnérabilité des prostituées.

Plus fragiles et plus atteintes, ces femmes, depuis quelques années, accèdent toutefois plus tôt au dépistage et donc au traitement, ce qui réduit la surmortalité importante liée à une prise en charge tardive. Elles sont dépistées dans le cadre des programmes de prévention de la transmission mère-enfant.

(Extrait sonore : Gervais Rufyikiri, deuxième Vice-Président du Burundi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...