Ratko Mladic : son arrestation est le triomphe contre l'impunité, selon Brammertz

carte de l’ex-Yougoslavie

Pour le Procureur du Tribunal pénal international pour l'ex Yougoslavie (TPIY), l'arrestation de Ratko Mladic démontre que les personnes responsables de violations du droit international humanitaire ne peuvent plus compter sur l’impunité.

C'est le 4 juillet prochain que Ratko Mladic, celui qui fut pendant 16 ans, le fugitif le plus recherché au monde après Oussama Ben Laden, comparaîtra pour la seconde fois devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye. A titre de rappel, c'est le 26 mai dernier en Serbie, que s'est arrêtée la cavale du “Boucher des Balkans” accusé de génocides, de crimes de guerre et de crime contre l'humanité durant la guerre de Bosnie.

Le Procureur du TPIY, Serge Brammertz, voit dans l'arrestation de Mladic, à la fois le triomphe de l'impunité et le soulagement pour les familles des victimes.

Parmi les charges qui pèsent sur l’ex-chef militaire figurent le meurtre de près de 8.000 hommes et garçons bosniaques musulmans à Srebrenica en 1995, le meurtre, la détention, le mauvais traitement de Bosniaques musulmans et de Bosniaques croates dans les zones sous contrôle de son armée en République serbe de Bosnie, le bombardement et les tirs par son armée visant des civils à Sarajevo et la prise en otage de Casques bleus en mai et juin 1995.

(Extrait sonore: Serge Brammertz, Procureur du TPIY ; propos recueillis par Ari Gaitanis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...