OMS : plus d'un milliard de handicapés dans le monde

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Banque mondiale ont publié la semaine dernière de nouvelles estimations mondiales selon lesquelles plus d'un milliard de personnes seraient atteintes d'une forme ou d'une autre de handicap.

Elles ont invité instamment les gouvernements à accélérer les efforts pour permettre l'accès aux services de base et à investir dans des programmes spécialisés qui permettent aux personnes handicapées de réaliser pleinement leur potentiel.

Selon ce premier Rapport mondial sur le handicap, pratiquement un cinquième du nombre estimatif total des personnes handicapées, soit de 110 à 190 millions, se heurtent à des difficultés importantes.

Le rapport souligne que peu de pays ont mis en place des mécanismes adéquats pour répondre aux besoins des personnes handicapées. Ces obstacles vont de l'ostracisme et de la discrimination au manque de services de santé et de réadaptation, en passant par un manque d'accès aux moyens de transport, aux bâtiments et aux technologies de l'information et de la communication. De ce fait, les personnes handicapées sont en moins bonne santé, réussissent moins bien leurs études, ont moins de possibilités d'emploi et connaissent des taux de pauvreté plus élevés que les personnes valides.

D'après Robert B. Zoellick, Président du Groupe de la Banque mondiale, “Répondre aux besoins en matière de santé, d'éducation, d'emploi et de développement des personnes handicapées est une condition indispensable pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement”.

Dans les pays à faible revenu, les personnes handicapées ont 50% de risques supplémentaires d'être confrontées à des dépenses de santé catastrophiques. Les enfants handicapés sont moins susceptibles d'aller à l'école et ont moins de chances de rester scolarisés que les enfants valides. Dans les pays de l'OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement économiques), le taux d'emploi des personnes handicapées (44 %) représente un peu plus de la moitié de celui des personnes valides (75 %).

L'OMS et la Banque Mondiale recommandent aux gouvernements et aux partenaires du développement de donner aux personnes handicapées accès à tous les services de base, d'investir dans des programmes et des services spécifiques pour les personnes handicapées qui en ont besoin et d'adopter une stratégie et un plan d'action nationaux pour le handicap. En outre, les gouvernements devraient s'efforcer de sensibiliser et de mieux faire comprendre ce qu'est le handicap, et soutenir davantage la recherche et la formation dans ce domaine.

(Interview : Etienne Krug, Directeur du Département pour la prévention de la violence et du traumatisme et handicap à l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Fréquence santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...