New York: Ban Ki-moon fait le tour d'horizon des dossiers d'actualité à l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU s'est entretenu le 6 juin avec les journalistes au cours d'une conférence de presse au Siège des Nations Unies à New York. Ban Ki-moon a évoqué entre autres ses divers déplacements ces dernières semaines et a annoncé sa candidature pour un second mandat à la tête des Nations Unies.

Après son mot d'introduction, Ban Ki-moon s'est prêté au jeu de questions-réponses. Un journaliste a rappelé à Ban Ki-moon ses deux priorités au début de son premier mandat en tant que Secrétaire Général des Nations Unies. Il s'agissait de parvenir à un accord sur le changement climatique et de ramener la paix au Darfour…objectifs qui ni l'un ni l'autre n'ont été atteints.

Dans sa réponse, le Secrétaire général a indiqué qu'un accord global et acceptable par tous sur le changement climatique est toujours dans le processus des négociations. Il faut pour cela la volonté politique des leaders mondiaux. Ban Ki-moon a parlé des différentes rencontres internationales organisées par la Convention cadre de l'ONU sur le changement climatique avant de rappeler l'importance de la future conférence « Rio+20 » qui aura lieu en 2012 au Brésil.

Ban Ki-moon a souligné que s'il était réélu, il maintiendrait toujours la lutte contre le changement du climat parmi ses priorités.

Il en est de même pour le Darfour qui constitue l'un des plus gros défis à relever en Afrique où, selon Ban Ki-moon, la communauté internationale a pu déployer des casques bleus en grand nombre…qui ont pu sauver de milliers de vie dans cette province soudanaise. Il a déclaré qu'avec la proclamation bientôt d'un État au Sud-Soudan, il suivait de près la situation encore volatile à Abyei.

S'agissant du printemps arabe, un journaliste a demandé à Ban Ki-moon s'il allait s'adresser directement aux Présidents du Yémen et de Syrie pour leur dire que le temps était venu pour eux de quitter le pouvoir. Le Secrétaire général a indiqué qu'il s'était exprimé avec fermeté et sans ambigüité au cours de ses conversations avec les deux Présidents pour les appeler à répondre aux revendications et aspirations de leurs peuples.

S'agissant de la Libye, il a annoncé que son Envoyé spécial, Abdel-Elah Mohamed Al-Khatib sera le 7 juin à Tripoli et à Bengazi. Il devrait aussi participer, le 9 juin aux Émirats arabes unis, à la réunion du Groupe de contact.

Répondant à une question sur le dossier nucléaire nord-coréen, Ban Ki-moon a indiqué que ce dossier a toujours été sur l'agenda de la communauté internationale. Il a apprécie les efforts de la Chine et des États-Unis dans le cadre des pourparlers des six parties pour réduire les tensions dans la péninsule coréenne.

Pour les mois à venir, le Secrétaire général a dit son intention de partager ses vues avec les États Membres et toute la famille des Nations Unies. Il a énuméré ses priorités, en citant d'abord le désarmement et la non-prolifération nucléaires dont une Réunion de haut niveau, le 22 septembre, à New York, sur la sécurité et la sûreté nucléaires.

Enfin, Ban Ki-moon a aussi appelé à des efforts plus soutenus pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et réduire de 50% d'ici à 2050 les émissions de gaz à effet de serre.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...