Marche des sages-femmes à Durban: mobilisation contre la mortalité maternelle

La marche mondiale des sages femmes, entamée le 5 mai dernier lors de la Journée internationale de la sage-femme, va s'achever samedi 18 juin à Durban, en Afrique du Sud, avec l'ouverture du Congrès de la Confédération internationale des sages-femmes.

Cette marche marque la solidarité des accoucheuses du monde pour faire savoir combien il est urgent d'améliorer la santé maternelle et des nouveau-nés dans les pays en voie de développement. A la fin de cette marche à Durban, 3 000 sages-femmes se réuniront dans cette ville sud-africaine pour partager leurs connaissances et leurs expériences dans l'amélioration des soins aux mères et à leurs nouveau-nés. Les accoucheuses discuteront aussi d'un meilleur accès aux soins prodigués par des sages-femmes qualifiées ainsi que des voies et moyens pour attirer l'attention de la communauté internationale sur les problèmes particuliers des soins en Afrique subsaharienne.

Plus de 340 000 femmes et plus de 5 millions de nouveau-nés meurent chaque année à travers le monde suite aux complications évitables pendant la grossesse et l'accouchement. 99 % des  décès maternels surviennent dans les pays en voie de développement ; le nombre de décès suite à la grossesse ou à l'accouchement étant de 1 sur 31 en Afrique sub-saharienne et de 1 sur 4 200 en Europe.

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les agences onusiennes et d'autres partenaires internationaux, les sages-femmes jouent un rôle clé pour réduire le nombre de décès et de handicaps maternels et néonataux dans le monde. Jusqu'à 90 % des décès maternels seraient évitables grâce à un accès universel à des services qualifiés de santé reproductive ainsi qu'aux équipements et fournitures adéquats.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous Femmes et enfants, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...