Libye :les forces en présence accusées de crimes

La Commission a conclu que « des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre ont été commis par les forces du gouvernement libyen ». Elle évoque « un recours excessif à la force contre les manifestants, au moins dans les premiers jours des manifestations, ayant entraîné un nombre important de morts et de blessées ».

Le régime de Kadhafi s’est aussi livré à des détentions arbitraires, des disparitions forcées, a entravé l’accès aux soins médicaux et a commis des « attaques graves » contre les médias.

De son côté la rébellion n'est pas épargnée. Elle a également commis « quelques actes » constituant des « crimes de guerre ». Des cas de « torture et d'autres formes de traitements inhumains et dégradants » sont autant attribués au régime qu’aux rebelles. Pendant ce temps l'Otan reste sur le terrain et continue de frapper.

(Mise en perspective : Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...