Iraq : réguler les activités des entreprises de sécurité privées

Le gouvernement iraquien doit continuer à réguler et contrôler les activités des entreprises privées militaires et de sécurité qui continuent d’être opérationnelles en Iraq, a estimé le Président du Groupe de travail des Nations Unies sur l’usage des mercenaires. José Luis Gomez del Prado, a fait cette déclaration jeudi 16 juin après une visite de terrain à Bagdad, la capitale du pays.

Durant cette dernière décennie, l’Iraq a été le théâtre d’opérations pour les entreprises militaires et de sécurité. Une série d’incident graves impliquant ce type d’entreprises, comme l’incident de la place Nissour en 2007, a mis en lumière l’impact négatif de leurs activités sur les droits humains dans le pays, d’après le groupe d’experts.

Pendant sa visite en Iraq, le Groupe de travail a constaté que le nombre d’incidents impliquant des entreprises de sécurité et militaires a diminué. Cette diminution est principalement due à la réduction des activités militaires en Iraq, à la mise en œuvre de régulations plus strictes par les autorités iraquiennes et aux mesures prises par les Etats-Unis qui ont renforcé le contrôle sur les entreprises privées de sécurité américaines.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...