HCR : 80% réfugiés dans les pays pauvres

Dans un rapport publié à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié, le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a indiqué que les pays pauvres et en développement abritent 80% des réfugiés, plaidant pour que les pays riches puissent ouvrir leurs frontières aux personnes déracinées.

Ce rapport statistique du HCR qui se base sur les données de 2010, révèle un profond déséquilibre dans le soutien international accordé aux personnes déracinées dans le monde.

Dans ce document, l'agence onusienne révèle 43,7 millions de personnes sont déracinées dans le monde, soit à peu près l'ensemble de la population de la Colombie ou de la République de Corée, ou encore de la Scandinavie ou le Sri Lanka. Sur ce total, le HCR dénombre 15,4 millions de réfugiés, 27,5 millions de déplacés à l'intérieur des frontières de leur pays.

Selon Antonio Guterres, le Haut Commissaire pour les réfugiés, l'une des causes principales de ces exodes massifs est la persistance des conflits. Il appelle donc la communauté internationale à davantage d'engagement pour prévenir les affrontements qui continuent de jeter les civils sur les routes.

A l'instar du Chef du HCR, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a publié un message dans lequel il rappelle que les conflits qui se prolongent et l’instabilité croissante dans des pays comme la Somalie, l’Iraq ou l’Afghanistan ainsi que les crises qui se développent en Afrique du Nord et au Moyen-Orient sont parmi les facteurs « qui expliquent pourquoi la population réfugiée représente actuellement 44 millions de personnes dans le monde ».

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...