Guinée-Bissau : le Conseil de sécurité examine le rapport de Ban Ki-moon

Les membres du Conseil de sécurité ont examiné mardi 28 juin à New York le Rapport du Secrétaire général de l'ONU sur l'évolution de la situation en Guinée-Bissau ainsi que sur les activités du Bureau intégré de l'ONU pour la consolidation de la paix dans ce pays (BINUGBIS).

Ce rapport a été présenté au Conseil par Joseph Mutaboba, le Représentant Spécial de Ban Ki-moon en Guinée-Bissau, en présence, entre autres, de Ministre de la défense de la Guinée-Bissau, Aristides Ocante da Silva. Ce document met un accent particulier sur, entre autres, l'importance et l'urgence de la reforme des secteurs de la défense, de la sécurité et de la justice dans ce pays.

Le Secrétaire général des Nations Unies indique dans son rapport qu'une réforme globale du secteur de la sécurité continue d'être essentielle non seulement en raison de son caractère structurel mais aussi parce qu'elle contribuera à accroître la stabilité et à consolider la gouvernance démocratique et l'instauration de relations saines entre les civils et les militaires sous l'autorité civile. La construction de commissariats de police modèles, dotés des équipements appropriés, et la sélection et la formation des agents qui y sont affectés constituent un pas important dans les efforts nationaux pour rétablir l'autorité de l'État et les conditions de sécurité publique, et pour créer un service de police professionnel axé sur la communauté. Cela permettra de mettre un terme aux anciennes pratiques de violation fréquente de l'état de droit et des droits de l'homme.

Ban Ki-moon félicite les chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO de s'être engagés à allouer 63 millions de dollars des États-Unis à la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO/CPLP pour la réforme du secteur de la sécurité. Il s'agit là d'un élément catalyseur essentiel pour la mise en œuvre intégrale de la réforme du secteur de la sécurité dans le pays, les partenaires internationaux et régionaux ayant à présent alloué d'importantes ressources pour financer l'application du cadre global national de cette réforme que les autorités nationales avaient approuvé en 2006.

(Extrait sonore : Aristides Ocante da Silva, Ministre de la défense de la Guinée-Bissau)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...