CPI : une équipe du Procureur en Côte d'Ivoire

Fatou Bensouda, adjointe du procureur de la CPI

Une mission de la Cour pénale internationale (CPI) conduite par l'adjointe de Luis Moreno Ocampo est arrivée lundi à Abidjan, la capitale économique de Côte d'Ivoire, où elle doit évaluer la situation sécuritaire dans le pays avant de débuter des enquêtes sur les crimes commis pendant la crise postélectorale.

Cette délégation séjourne en Côte d'Ivoire jusqu'au 6 juillet, dans l'attente de la décision des juges de la CPI, relativement à la requête du Procureur de la Cour d'ouvrir une enquête sur les crimes les plus graves perpétrés durant la période allant du 28 novembre 2010, date du second tour de l’élection présidentielle, au 6 mai, date à laquelle les forces pro-Ouattara ont pris le contrôle du quartier Yopougon, le bastion des fidèles de Laurent Gbagbo, à Abidjan.

« La CPI ne s'impose pas à la justice ivoirienne. Comme nous l'a demandé le Président Ouattara, nous venons aider les Ivoiriens à restaurer la primauté du droit et se réconcilier », a précisé Fatoumata Bensouda. Toutefois, elle avertit que la réconciliation ne saurait se faire au détriment de la justice.

Pendant son séjour, la délégation de la CPI doit rencontrer le chef de l'État ainsi que son Premier ministre Guillaume Soro. Elle se rendra également à l`intérieur du pays, notamment dans l`Ouest, région la plus durement frappée par les violences avec Abidjan.

(Extrait sonore : Fatoumata Bensouda, Procureur adjointe à la CPI ; propos recueillis par ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...