Côte d'Ivoire : un nouveau gouvernement “pléthorique”

Patrick Ngouan, Coordonnateur de la CNSILe nouveau gouvernement ivoirien rendu publique mercredi et composé de 36 ministres est jugé pléthorique et non respectueux du principe de parité par la Convention nationale de la société civile (CNSI).

Le Coordonnateur de la CNSI Patrick Ngouan estime que la formation de ce nouveau gouvernement dont est toujours à la tête Guillaume Soro, aurait du tenir compte « des maigres ressources » de l'état ivoirien.

Le gouvernement compte 14 membres du Rassemblement des républicains (RDR), parti d'Alassane Ouattara et huit du Parti démocratique de Côte d`Ivoire (PDCI) du plus important de ses alliés, l`ancien président Henri Konan Bédié. L`ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) dispose de cinq représentants, dont son chef Guillaume Soro, et cinq ministres sont issus de la société civile. Les autres portefeuilles reviennent à de petits partis. Le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo est absent de ce cabinet ministériel. Il avait notamment conditionné sa participation à ce gouvernement à la libération de l`ancien président et de ses autres responsables actuellement en détention.

Patrick Ngouan aurait préféré qu'au nom de l'ouverture et la réconciliation nationale, ce gouvernement puisse refléter l'entièreté du paysage politique ivoirien.

M. Ngouan a également dénoncé le fait que la parité n'ait pas été prise en compte au moment de l'attribution des portefeuilles ministériels. « A défaut de la parité, l'on aurait pu prendre au minimum le tiers, c'est-à-dire sur 36 ministres au moins 12 femmes. Mais nous n'avons que 5 femmes », a-t-il regretté.

(Extrait sonore : Patrick Ngouan, Coordonnateur de la CNSI ; propos recueillis par ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...