Côte d'Ivoire : “rétablir la sécurité avant la tenue des législatives”

La tenue d'élections législatives en Côte d'Ivoire d'ici la fin de l'année 2011 est possible mais il faut préalablement que les conditions sécuritaires soient remplies sur l'ensemble du pays, a proposé le président du Parti ivoirien des travailleurs (PIT).

« Si la sécurité n'est pas rétablie, le jeu électoral ne pourra se dérouler dans les conditions souhaitables avec des résultats acceptables », a indiqué le Professeur Francis Wodié.

En prélude à ces consultations, M.Wodié s'est déclaré favorable à un remaniement de la Commission électorale indépendante (CEI) pour permettre aux formations politiques « de confirmer la présence de leurs représentants ou d'en designer d'autres ».

Estimant que la CEI a été fortement secouée par la crise politique en Côte d'Ivoire, le président du PIT juge indispensable de dresser un bilan de ses activités et au besoin, revoir les structures et les missions de cette commission avant l'organisation des prochaines législatives. Cette démarche devrait « permettre à la commission de jouer effectivement son rôle » et « d'être l'arbitre qui prononce les résultats au premier tour », a-t-il expliqué.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a promis à l'occasion de la cérémonie de son investiture le 21 mai à Yamoussoukro, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, l’organisation d’élections législatives avant la fin de l’année 2011.

(Extrait sonore : Francis Wodié, president du Parti ivoirien des travailleurs ; propos recueillis par Mathy Mupapa d'ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...