Côte d'Ivoire : la presse ivoirienne sinistrée

La situation de la presse post-crise en Côte d'Ivoire « n'est pas reluisante » eu égard aux différents dommages qu'elle a subis, a déclaré le président de l'Union nationale des journalistes du pays.

« Nous sommes tristes parce que la presse a été prise pour cible. (..)Les organisations professionnelles, les entreprises de presse et les medias d'état ont été saccagés et pillés », a déploré Mam Camara, le président de l'Union nationale des journalistes de Côte d'ivoire (UNJCI).

Malgré les énormes pertes tant bien matérielles qu'humaines, la presse ivoirienne tient à apporter sa contribution dans l'équilibre sociale de la Côte d'Ivoire, a-t-il poursuivi.

Conscient des défis liés à la reprise du secteur, le président de l'UNJCI a également joint sa voix à tous les professionnels des medias en Côte d'Ivoire, pour demander aux autorités d'élargir le plan de reconstruction nationale à la presse.

(Extrait sonore : Mam Camara, président de l'UNJCI ; propos recueillis par Affi Kassi d'ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...