Corne de l’Afrique : aider les fermiers face à la sécheresse

Dans la Corne de l’Afrique, le nombre de personnes confrontées à de graves pénuries alimentaires devrait augmenter. La FAO indique que cette situation arrive au moment où les effets de la sécheresse, conjugués à la hausse des prix des denrées alimentaires et des carburants, continuent d'handicaper la région.

Des niveaux élevés de malnutrition aiguë sont signalés sur une large échelle et plus de 8 millions de personnes à Djibouti, en Éthiopie, au Kenya et en Somalie ont besoin d’une aide d’urgence. Cette région a connu deux saisons consécutives de précipitations nettement inférieures à la moyenne, ce qui a torpillé la production agricole, épuisé les ressources pastorales et accentué la mortalité du bétail.

La crise actuelle n’est pas, selon la FAO, un événement malheureux, mais plutôt une caractéristique endémique de la région. Le défi consiste à donner aux agriculteurs et aux éleveurs les moyens de s’adapter à la forte variabilité des conditions météorologiques et à une fréquence accrue d’événements climatiques extrêmes.

Dans toute la Corne de l’Afrique, la FAO soutient les populations locales et les gouvernements au travers d’interventions visant à réhabiliter les infrastructures hydriques. La FAO distribue aussi des semences, des outils et d’autres intrants agricoles et elle mène de nombreuses actions pour doper la production et améliorer la santé animale. En partenariat avec les institutions gouvernementales, les ONG et les autres agences de l’ONU, la FAO coordonne les interventions en cours pour neutraliser les effets de la sécheresse aux niveaux régional, national et communautaire.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Changement climatique, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...