Assignation à résidence de Gbagbo : “la loi respectée”

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et plusieurs de ses collaborateurs ne sont pas en détention mais plutôt assignés à résidence, conformément à une loi en vigueur en Cote d'Ivoire, a précisé le ministre des droits de l'homme.

« Ils sont assignés à résidence sur la base d'une loi qui a été prise en Côte d'Ivoire en 1963.Le Président de la république a utilisé une loi existante pour régler un problème conjoncturel », a expliqué Coulibaly Gnenema.

Selon le ministre ivoirien, cette loi stipule que « lorsqu'un individu menace ou met en péril la sûreté ou la tranquillité publique, l'exécutif est en droit par décret de l'assigner à résidence », a déclaré M. Coulibaly.

Plus de deux mois après l’arrestation de Laurent Gbagbo par les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), plusieurs associations internationales de défense de droits de l'homme continuent de dénoncer la détention de Laurent Gbagbo ainsi que plusieurs de ses collaborateurs, sans aucune charge.

(Extrait sonore : Coulibaly Gnenema, ministre des droits de l'homme ; propos recueillis par François Gombahi d'ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...