Abyei : l'ONU appelle de nouveau à la retenue

Le centre de la ville d'Abyei au Soudan en flammes. (MINUS)

La Mission des Nations Unies pour le Soudan (MINUS) a exprimé lundi 6 juin son inquiétude sur la situation sécuritaire dans la zone d’Abyei et dans l’Etat du Sud Kordofan. Elle appelle les parties à éviter toute escalade de violence qui provoquerait des pertes en vies humaines supplémentaires et condamne les incidents sécuritaires qui se sont déroulés le 5 juin à Kadugli, Um Derein et dans le Sud Kordofan, dimanche dernier.

La mission onusienne exhorte les Forces armées soudanaises (FAS) à intervenir pour stopper les pillages à Abyei tel qu'elles s'y étaient engagées. Elle demande aux FAS de relâcher tous les civils qui sont encore emprisonnés, de donner libre accès à toutes les parties de la zone d'Abyei et de cesser immédiatement ses tirs d'artillerie à proximité des batiments de la MINUS.

La région d'Abyei, qui recèle d'importants gisement pétroliers et qui se situe à la limite entre le Nord et le Sud-Soudan, est en proie aux violences depuis quelques mois.

Selon l’Accord de paix global qui a mis fin en 2005 à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan, un referendum d'autodétermination était prévu pour Abyei en janvier 2011. Faute d’accord sur la composition d’une commission électorale, le scrutin a été reporté.

Le Sud-Soudan de son côté a voté massivement pour la sécession, qui entrera en vigueur le 9 juillet prochain.

Les parties au conflit ont signé les 13 et 17 janvier 2011 les Accords de Kadugli et le 4 mars l’Accord d’Abyei, qui prévoient notamment le retrait de toutes les forces armées non-autorisées et le déploiement d’une force de sécurité mixte appuyée par la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...