100ème Conférence de l'OIT : plus de droits aux travailleurs domestiques

Juan Somavia Directeur général du BIT

La Conférence annuelle de l'Organisation internationale du Travail (OIT) a conclu les travaux de sa 100ème session à Genève ce vendredi 17 juin. 

Cette session était ancrée dans la thématique établie par le rapport du Directeur du BIT, Juan Somavia sur la nécessité de trouver une nouvelle ère de justice sociale. 

« Je suis persuadé que les futurs délégués diront rétrospectivement que c'est lors de cette 100ème Conférence que nous avons vu émerger les prémices d'une nouvelle ère de justice sociale », a déclaré Juan Somavia.

La Conférence a également permis aux participants de souligner l'importance de la voix, des valeurs et de l'action de l'OIT pour aboutir à un monde plus stable après la crise économique et de faire progresser l'établissement d'un nouveau socle de protection sociale pour tous.

L'adoption d'une convention sur le travail domestique; compte parmi les grands succès de cette conférence.  La Convention est la première à normaliser un secteur informel de l'économie. Les travailleurs domestiques à  travers le monde devront disposer des mêmes droits fondamentaux au travail que ceux accordés à d’autres  travailleurs. Ils devront avoir des horaires de travail raisonnables, un repos hebdomadaire d'au moins 24 heures consécutives, une limitation des paiements en liquide, une information claire sur les termes et les conditions d'embauche ainsi que le respect des principes et droits fondamentaux au travail, y compris le droit à la négociation collective.

(Mise en perspective de Cristina Silveiro;  avec un extrait sonore de Juan Somavia, Directeur général de l'Organisation internationale du Travail)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...