Yémen: Plus de 50 morts depuis dimanche, selon Navi Pillay

Plus d’une cinquantaine de personnes auraient été tuées par les forces pro-gouvernementales au Yémen depuis dimanche, selon des informations obtenues par le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

La Haut commissaire de l’ONU précise dans un communiqué que ces informations étaient à vérifier. Ces meurtres auraient été commis lorsque l’armée yéménite, les gardes républicains et d’autres forces proches du gouvernement ont détruit un camp de protestation à Taëz.

La Chef des droits de l'homme de l'ONU note que ces manifestants ont été tués à l'aide de canons à eau, de bulldozers et de chars.

Des snipers postés sur les toits ont également tiré à balles réelles sur les opposants au régime du Président Saleh; une brutalité de la Garde républicaine qui y aurait des centaines de blessés.

La Chef des droits de l'homme appelle ainsi les forces de sécurité yéménites à “mettre fin immédiatement” à ces exactions.

Cette nouvelle sortie de Navi Pillay intervient après sa déclaration musclée faite hier lundi à l'ouverture de la 17ème session du Conseil des droits de l'homme. Elle avait mis en cause le recours à la force meurtrière au Yémen. Face à la dégradation de la situation, une mission du Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU est attendue au Yémen fin juin.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...