Une décennie d’action pour la sécurité routière

Les Nations Unies ont rendu public la semaine dernière un plan visant à coordonner les actions menées dans le cadre de la décennie pour la sécurité routière qui débutera mercredi.

Chaque jour dans le monde 3000 personnes meurent en effet des conséquences d’un accident de la route.

300 personnes par jour, soit 1,3 million par année et des accidents désormais classés troisième cause de mortalité chez les 5 à 44 ans. Face au développement du nombre de véhicules, l’Organisation des Nations Unies estime ainsi que ce chiffre pourrait atteindre 2,4 millions en 2020 si rien n’est fait et souhaite aujourd’hui mettre l’accent sur l’importance du développement d’un plan capable de « servir de base à des plans d’action nationaux et locaux tout en fournissant un cadre permettant de coordonner des activités au niveau mondial ».

Le plan, qui vise à créer « un système de transport routier mieux adapté à l’erreur humaine et qui tienne compte de la vulnérabilité du corps humain », envisage de mieux intégrer tous les acteurs de la sécurité routière : usagers mais aussi concepteurs du système de transport, services de santé, système judiciaire, établissements scolaires et ONG.

(Interview : Dr Etienne Krug, Directeur du Département pour la prévention de la violence et du traumatisme et handicap, OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo.)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...