Syrie: le CICR demande l’accès aux blessés et détenus

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a appelé ce mardi les autorités syriennes à lever immédiatement les restrictions d'accès aux victimes des violences dans la ville assiégée de Deraa (sud), épicentre du soulèvement contre le régime syrien.

Des manifestants en Syrie.

Depuis les soulèvements, il est toujours difficile d'accéder aux victimes.

Les médecins et les membres du Croissant rouge syrien ont besoin d’un
“accès immédiat aux blessés”, a souligné Hisham Hassan, porte-parole du
CICR, lors d’une conférence de presse à Genève.

“Jusqu’à présent, nous avons eu un accès restreint à certaines zones, mais
aujourd’hui nous avons besoin d’un accès plus large, spécialement dans le
sud”, particulièrement à Deraa, a-t-il ajouté.

“Nous sommes en contact quotidien avec les autorités syriennes, mais tout
ce que nous avons obtenu pour l’instant est un accès peut-être demain ou le surlendemain à certains hôpitaux autour de Damas, mais rien sur Deraa”, selon le porte-parole.

Deraa est assiégée depuis une semaine, après l’intervention de l’armée appuyée par des chars et des blindés dans la ville pour mater le mouvement de contestation lancé le 15 mars.

(Extrait sonore: Hisham Hassan, porte-parole du CICR)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...