Soudan : l’ONU salue l’accord sur le retrait des troupes à Abyei

La Mission des Nations Unies pour le Soudan (UNMIS) a salué lundi l'accord de retrait de troupes dans la région d'Abyei et d'immédiatement déployer l'unité mixte de sécurité dans la zone, en proie à des affrontements armés depuis plusieurs mois.

Le retrait de troupes dans la région d'Abyei est signé

Le retrait de troupes dans la région d'Abyei est signé

Les participants au Comité technique mixte d’Abyei, qui s’est tenu dimanche sous l’égide de la MINUS, se sont accordés sur le retrait de toutes les troupes non-autorisées et le déploiement de l’unité conjointe mixte composée de professionnels de la sécurité des deux parties. Ce processus de sécurisation de la zone prendra fin le 17 mai prochain, a fait savoir lundi la MINUS par communiqué.

« Il y avait de la bonne volonté de la part des deux camps et nous espérons que la suite se déroule dans cet esprit », a dit le Commandant des forces de la MINUS, Moses Bisong Obi, après la réunion du Comité technique mixte.

Les deux parties se sont mis d’accord pour garantir l’accès des troupes de la MINUS sur l’ensemble de la zone. Les deux parties ont signé les Accords de Kadugli les 13 et 17 janvier 2011 et l’Accord d’Abyei le 4 mars dernier. Ces accords qui doivent maintenant être appliqués sur le terrain.

Le 3 mai dernier, les Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour le Soudan (MINUS) ont découvert dans la zone d’Abyei les corps de 14 personnes, victimes des derniers affrontements armés. Les victimes retrouvées en uniforme font partie de l’unité mixte de sécurité créée lors de la signature des Accords de paix.

La région d’Abyei, riche en pétrole, doit décider de son rattachement au Nord ou au Sud-Soudan. L’Accord de paix global de 2005 qui a mis fin à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan prévoyait l’organisation à Abyei en janvier d’un référendum d’autodétermination, en même temps que celui sur l’autodétermination du Sud-Soudan. Faute d’accord sur la composition d’une commission électorale, le scrutin a été reporté, avant que de nouveaux affrontements n’éclatent.

De leur côté, les électeurs du Sud-Soudan ont voté en janvier, à une écrasante majorité, pour la sécession. Après une période de transition, l’indépendance doit formellement entrer en vigueur en juillet 2011.


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...