Royaume-Uni : l’ONU salue une loi contre les “fonds vautours”

L'Expert indépendant des Nations Unies sur la dette extérieure et les droits de l'homme, Péchas Lumina, a salué jeudi 19 mai, l'initiative du Royaume-Uni visant à étendre sa législation pour restreindre l'action des « fonds vautours » auprès des tribunaux du Royaume-Uni. Il a noté que les territoires d'outre-mer du Royaume-Uni n'étaient pas encore couverts par la loi.

Cephas Lumina

Cephas Lumina

Le Royaume-Uni a rendu permanent, le 16 mai, l’Acte de soulagement de la dette pour les pays en développement qui avait été voté en avril 2010 et qui devait expirer en juin 2011. Cette législation britannique vise à limiter la capacité des créanciers connus sous le nom de « fonds vautours » d’utiliser les tribunaux du Royaume-Uni pour récupérer des sommes exorbitantes auprès de pays pauvres engagés dans des efforts internationaux de réduction de la dette.

« Toutefois, la loi n’a pas encore été étendue à tous les territoires d’outre-mer du Royaume-Uni et ses dépendances, et les ‘fonds vautours’ peuvent toujours opérer dans les territoires du Royaume-Uni comme Jersey, où ces fonds peu scrupuleux poursuivent actuellement la République démocratique du Congo pour un montant de 100 millions de dollars », a averti Cephas Lumina.

Cephas Lumina a félicité le Royaume-Uni pour l’adoption de cette loi historique qui protège les pays les plus pauvres des « fonds vautours » devant les tribunaux du Royaume-Uni. Il a appelé la communauté internationale à « suivre l’exemple du Royaume-Uni et de promulguer une loi pour empêcher l’activité des fonds vautours sur leur territoire comme un signe clair de leur engagement à trouver une solution durable au problème de la dette.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...