PMA : un nouveau Plan d'action ambitieux

Les participants à la quatrième Conférence des Nations Unies sur les Pays les moins avancés (PMA) tenue du 9 au 13 mai 2011 à Istanbul ont adopté un nouveau Plan d'action pour les dix années à venir.

unicef_appeal

 

Le Plan d'action aborde la mise en oeuvre des mesures adoptées lors de la Conférence de Bruxelles en 2001 sur les PMA. Il traite de son amélioration et du renforcement du partenariat pour le développement

 

Lors de cette conférence, les pays développés se sont engagés à consacrer entre 0,15% et 0,20% de leur Produit national brut (PNB) à l'aide publique au développement en faveur des pays les moins avancés.

 

En ouverture de ces assises, Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU a plaidé en faveur d'un "programme d'action global et ambitieux pour la croissance économique" dans les PMA.

 

Des membres et dirigeants de la société civile qui étaient à Istanbul ont exhorté les gouvernements à un changement urgent et radical du paradigme de développement actuel en un développement en faveur des PMA.

 

 

Interviews :

-Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

-Joseph Deiss, Président de l'Assemblée générale de l'ONU

-Léo Mérores, Représentant permanent d'Haïti auprès des Nations Unies à New York

-Jean Ping, Président de la Commission de l'Union africaine

-Jean-Marie Ehouzou, Ministre des affaires étrangères du Benin

-Danny Singoma, point focal de l'Observatoire des PMA en République démocratique du Congo

-Bakary Fofana,ancien ministre des affaires étrangères de la Guinée

-Cheick Sidi Diarra, Haut Représentant de l'ONU pour les pays les moins avancés

Production et entretiens : Martial Assème

Mixage et réalisation : Cristina Silveiro

Prise de son: Carlos Macias




LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...