ONUCI : plus de 1000 personnes tuées dans l'ouest

Au moins 1.012 personnes, parmi lesquelles 103 femmes et 42 enfants, ont été tuées dans les deux régions du Moyen Cavally et des Dix-huit Montagnes », a annoncé jeudi à Abidjan, le Chef par intérim de la Division des Droits de l'Homme de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Guillaume Ngefa, lors du point de presse hebdomadaire de la Mission.

M. Ngefa, qui présentait les conclusions du rapport de l'ONUCI sur les violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire perpétrées à l'ouest de la Côte d'Ivoire dans le cadre de la crise postélectorale après une enquête conduite par une équipe de 23 experts, a précisé qu'au moins 505 personnes sur les 1012 avaient été tuées à Duekoué.

Le rapport, qui va de décembre 2010 à avril 2011, en situant les responsabilités, indique que ces violations avaient été commises à la suite d'incidents liés aux violences intercommunautaires et aux affrontements entre FDS/miliciens et mercenaires et FRCI/DOZO combattants. Il cite également les jeunes patriotes, les groupes d'autodéfense. « Certains civils ont aussi commis des actes de pillage et de représailles », a ajouté M Ngefa.

Sur le plan militaire, M. Ngefa a également cité les initiatives prises par le bataillon marocain pour faire revenir plus de 6000 personnes qui s'étaient enfuies dans la forêt en plus de l'accueil au sein de son camp militaire de plus de 200 fugitifs.

(Extrait sonores : Guillaume Ngefa, Chef par intérim de la Division des Droits de l'Homme de l'ONUCI ; mise en perspective: Mata Sane d'ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...