MINUAD: opération pour élargir la fourniture de l’aide humanitaire

Le Représentant spécial conjoint de la Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD), Ibrahim Gambari, a annoncé lundi une opération visant à permettre aux agences humanitaires d'accéder aux communautés difficiles à atteindre dans l'ouest et le nord du Darfour (Soudan) en raison du conflit.

L'accès aux populations vulnérables est difficile au Darfour (Photo :  MINUAD)

L'accès aux populations vulnérables est difficile au Darfour (Photo : MINUAD)

Baptisée « Spring Basket » (Panier de printemps), l’opération mise en oeuvre par la MINUAD et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) se déroulera pendant environ trois semaines, avec des visites dans plusieurs villages qui sont inaccessibles aux travailleurs humanitaires depuis un certain temps.

La mission a travaillé pendant des mois avec le gouvernement du Soudan et les groupes armés afin d’assurer l’accès aux zones de la région de Jebel Marra et d’autres parties des provinces du Nord et de l’Ouest-Darfour, qui, selon les agences de l’ONU, auraient un besoin urgent d’assistance humanitaire.

« Une des priorités de la MINUAD est de faciliter un accès sûr et libre pour les agences humanitaires et les organisations non gouvernementales aux zones qui sont affectées par le conflit et qui sont difficiles à atteindre à cause de cela », a dit le Représentant spécial conjoint aux médias à El Fasher à son retour de Kutum et En Siro.

« Nous avons entrepris d’intenses négociations et des efforts de sensibilisation pour garantir l’accès à ces zones, qui sont contrôlées par différentes parties. Nous allons assurer la sécurité et un soutien logistique à la communauté humanitaire qui a l’intention de porter secours à la région, indépendamment de savoir qui contrôle le territoire », a-t-il ajouté.

Un équipe conjointe humanitaire et de la MINUAD a visité dimanche Kutum et En Siro dans la province du Nord-Darfour, la première de plusieurs visites prévues également à Tok Jau, Saraon, Malagat, Sortony, Kaguro et Golo.

Les communautés humanitaires travaillant au Darfour continuent d’éprouver des difficultés à accéder aux populations touchées par le conflit. L’immensité du territoire, la faiblesse des infrastructures, le mauvais état des routes, l’insécurité et les obstacles posés par les parties au conflit concourent à limiter l’« espace humanitaire » dans lequel l’ONU peut entrer pour servir les communautés dans le besoin.

L’opération Spring Basket est mise en œuvre avec pour principe que l’aide humanitaire doit être délivrée sans tenir compte des activités militaires qui se déroulent sur le terrain et quelles que soient les affiliations politiques ou idéologiques des partis qui contrôlent le territoire.

(Extrait sonore : Kemal Saiki, Directeur de la communication et de l’information de la MINUAD ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...