Libye : l’appel humanitaire de l’ONU révisé à la hausse

Les Nations Unies ont révisé, ce mercredi 18 mai à Genève, à 407,8 millions de dollars un appel de fonds pour venir en aide aux quelque deux millions de personnes affectées par le conflit en Libye. Le coordonnateur humanitaire de l'ONU en Libye a réitéré l'appel de l'ONU pour une « pause » dans le conflit libyen afin de pouvoir évaluer les besoins de la population. L'appel actuel, couvrant les besoins jusqu'à fin mai, est de 310 millions de dollars. Selon l'ONU 803 000 personnes ont fui la Libye depuis le début des combats entre insurgés et forces fidèles à Khadafi.

Réfugiés en Libye

Réfugiés en Libye

Le nouveau montant permettrait de financer les actions humanitaires en Libye jusqu’au mois de septembre et d’apporter une assistance notamment à 1,6 million de personnes dans le pays ainsi qu’à 500 000 autres ayant fui le conflit. Selon les Nations Unies, le potentiel pour une aggravation de la situation humanitaire est très réel, du fait d’une baisse des stocks de nourriture, de carburant et de médicaments et d’un manque de personnel dans des secteurs clés comme la santé, sans aucune issue visible du conflit qui divise le pays.

Le coordonnateur humanitaire de l’ONU en Libye de retour de mission, relève les « lourdes conséquences de la crise sur les civils ». Panos Moumtzis souligne qu’il était difficile d’évaluer la situation, en particulier dans les régions en conflit, comme celle de Misrata. Il a tout de même souligné lors d’un point de presse ce mercredi à Genève que la situation dans l’ouest de la Libye, où vit 80% de la population pourrait s’aggraver. « L’ouest est vraiment une bombe à retardement, a-t-il dit. Plus le conflit dure, plus les besoins humanitaires deviennent critiques et en particulier dans la partie occidentale » de la Libye où l’ONU ne peut avoir accès.

Moumtzis, qui se rendra à nouveau à Tripoli après Tunis cette semaine, a indiqué qu’il revenait avec l’intention d’avoir accès aux parties occidentales, et pour y évaluer tous les besoins humanitaires. « Je pense que cela fait partie de la situation humanitaire qui n’a pas été assez clarifiée, à la fois à l’ouest mais aussi dans les montagnes de l’ouest » a-t-il relevé. Selon l’ONU, près d’un demi-million de personnes vivent dans les montagnes de l’ouest libyen. Le coordonnateur humanitaire de l’ONU en Libye note que l’ONU a entamé des « discussions positives » avec les autorités libyennes en vue d’un « retour imminent » de l’organisation à Tripoli. En attendant, une partie de son équipe est basée dans l’Est de la Libye à Benghazi, fief des insurgés, mais aussi en Tunisie.

(Interview : Panos Moumtzis, Coordonnateur humanitaire de l’ONU en Libye ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...