Journée de l'Afrique : aider les jeunes pour le développement du continent

La Communauté internationale célèbre le 25 mai, la Journée de l'Afrique. Cette Journée marque la commémoration de la création en 1963 de l'Organisation de l'Unité africaine, devenue l'Union africaine. A cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, estime qu'il est nécessaire de donner davantage de pouvoir et d’opportunités aux jeunes Africains pour garantir une croissance économique durable.

L’Afrique est le continent le plus jeune de la planète : 70% de sa population est âgée de moins de 30 ans. « Malgré des avancées en termes d’éducation et de croissance économique, les progrès restent fragiles, les inégalités restent répandues et les jeunes Africains sont confrontés à de grandes difficultés pour trouver des emplois décents et participer à la prise de décisions », a noté Ban Ki-moon dans un message.

Le thème de la Journée de l’Afrique cette année est : « Accélérer l’autonomisation de la jeunesse pour un développement durable ».

Le Secrétaire général a relevé qu’en Afrique du Nord, le manque de liberté a été l’un des facteurs qui a conduit les jeunes à descendre dans la rue pour réclamer du changement. « Autonomiser la jeunesse est crucial pour une croissance économique durable et une gestion durable des écosystèmes et des ressources de la Terre ; clairement le défi pour de nombreux pays maintenant est de prêter attention à un progrès politique durable », a-t-il dit.

Il a rappelé que le continent africain avait connu une décennie de croissance économique rapide et que les économies qui croissaient le plus rapidement dans le monde se trouvaient en Afrique sub-saharienne. Il a noté également que l’Afrique a fait des progrès dans la consolidation de la démocratie. « Les Nations Unies continueront de soutenir les efforts de la population africaine afin de réaliser son droit à choisir elle-même ses dirigeants et à garantir que les élections mènent à la paix, non pas à la violence », a-t-il ajouté.

En cette Journée de l’Afrique, Ban Ki-moon se trouvait jeudi sur le continent africain, en Ethiopie. Sa visite dans ce pays est notamment consacrée à mobiliser les efforts globaux pour réduire les taux de mortalité maternelle et infantile, alors que les progrès dans ce domaine ont été plus lents que dans d’autres.

(Extrait sonore : Miriam Omala, Conseillère au Bureau de l'Observateur permanent de l'Union africaine auprès de l'ONU à New York)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...