HCR: 1 400 Syriens trouvent refuge au Liban

Près de 1.400 Syriens ont traversé la frontière avec le Liban en une semaine pour fuir les « bombardements » ou frappes militaires dans la ville de Tall Kalakh dans l'ouest.

De nombreux réfugiés ont fui la syrie pour le Liban

De nombreux réfugiés ont fui la syrie pour le Liban

Le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), qui cite des responsables libanais locaux, souligne que ces 1 400 personnes ont traversé la frontière dans les régions de Wadi Khaled et Tall Biri au cours de cette dernière semaine en provenance de la ville syrienne de Tall Kalakh.

La ville frontalière de Tall Kalakh est encerclée par l’armée syrienne depuis des jours. Cette situation a provoquant des départs en masse de Syriens fuyant notamment au Liban.

Selon le porte-parole du HCR, la plupart d’entre eux sont « des femmes et des enfants » qui ont quitté leur pays pour fuir, ce qu’ils qualifient « de bombardements militaires intenses de la ville de Tall Kalakh et ses environs ».

Andrej Mahecic note que ces Syriens partis sans rien, ont surtout besoin de nourriture, d’abris et d’assistance médicale.Le HCR salue à cet égard les annonces faites par les autorités de Beyrouth, révélant leur volonté de gérer au mieux le sort de ces réfugiés dont nombre ont été accueillis par des familles d’accueil ou ont trouvé des abris temporaires dans les régions libanaises de Wadi Khaled et Tall Biri.

Par ailleurs, le HCR enquête sur des allégations indiquant que des Syriens qui se sont réfugiés au Liban auraient été arrêtés, refoulés et renvoyés de force en Syrie.

(Mise en perspective d’Alpha Diallo, avec un extrait sonore d’Andrej Mahecic, porte-parole du  Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...