Côte d'Ivoire : RSF condamne la mort d'un journaliste pro-Gbagbo

Reporters Sans Frontières

Reporters sans frontières (RSF) a annoncé la mort d'un journaliste favorable à l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo début mai à Abidjan, réclamant aux nouvelles autorités de faire la lumière sur ce meurtre.

 Dans un communiqué, l`organisation de défense de la presse se dit « choquée d`apprendre l`assassinat de Sylvain Gagnetaud », journaliste à Radio Yopougon, du nom du quartier ouest d`Abidjan qui fut, après la chute de l`ex-chef d`Etat le 11 avril, le théâtre de combats entre miliciens pro-Gbagbo et forces du président Alassane Ouattara.

 Le décès de ce journaliste fait suite à une opération de ratissage des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) entreprise le 8 mai dans le quartier Koweït, à Yopougon et à l'issue de laquelle des dizaines de jeunes dont lui ont été arrêtés, avant d'être exécutés dans des conditions qui restent encore floues, a relaté Ambroise Pierre, responsable Afrique de RSF. 

« Il fait partie de jeunes qui ont été exécutés parce que suspectés d'être des miliciens pro-Gbagbo », a-t-il expliqué.

« Cette nouvelle accablante est inquiétante pour l`avenir des médias en Côte d`Ivoire, où les journalistes et les médias affiliés à l`opposition sont traqués par les bandes armées », juge l`organisation.

 Reporters sans frontières lance un appel au gouvernement d'Alassane Ouattara à faire urgemment la lumière sur cette affaire et que les coupables soient traduits devant la justice.

 (Extrait sonore : Ambroise Pierre, responsable Afrique de RSF ; propos recueillis par Ben Diakité d'ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...