Côte d’Ivoire : Ngokwey se rend compte des réalités à l’Ouest du pays

Le Représentant spécial adjoint à l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et Coordonnateur résident du Système des Nations Unies dans ce pays, a visité récemment les villes de Guiglo, Blolequin, Toulepleu et de Duekoué. Ndolamb Ngokwey s'y est rendu pour s'enquérir de la situation humanitaire qui prévaut dans l'Ouest ivoirien.

Les conditions pour un retour rapide des réfugiés et des déplacés ne sont pas encore réunies, car si les affrontements sur le terrain sont effectivement terminés, les nouvelles autorités ne sont toujours pas en mesure de garantir une situation sécuritaire favorable, indique le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). La situation est devenue insupportable pour les civils qui avaient fui, tant dans le pays que de l’autre côté de la frontière. Nombreux sont ceux qui tardent de rentrer chez eux.

Le retour des réfugiés est également entravé, selon le HCR, par les massives destructions qui ont ravagé l’Ouest du pays, comme à Toulepleu, Blolequin, Tabou ou Duékoué, où tout est à reconstruire. Selon les dernières statistiques du HCR, près de 166.000 Ivoiriens se sont enfuis en direction de la frontière occidentale du Libéria, 13.500 vers l’Est, au Ghana, 3850 au Togo, 2700 en Guinée et 880 au Mali. À l’heure actuelle, aucun recensement exhaustif des déplacés n’est disponible, mais ils pourraient s’élever à plusieurs centaines de milliers.

(Reportage de Christian Gballou de la Radio des Nations Unies en Côte d’Ivoire)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...