Côte d’Ivoire : la sécurité encore précaire à Yopougon

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) indique que "54 personnes auraient été amenées" de l'église vers une station service située en bordure du quartier de Yopougon, qui sert de base aux Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) du nouveau président Alassane Ouattara. Yopougon, qui constituait le dernier bastion des miliciens fidèles à l'ex-président Laurent Gbagbo, a été déclaré sécurisé mais reste dévasté par des semaines de violences.

Rétablissement de la sécurité en Côte d'ivoire

Rétablissement de la sécurité en Côte d'ivoire

Des dizaines de corps criblés de balles ou des squelettes calcinés jonchaient en milieu de semaine les rues de cet immense quartier populaire, où vivent plus d’un million de personnes. Près de 3.000 personnes ont été tuées en Côte d’Ivoire au cours des violences liées à la contestation du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010, selon les autorités.

Malgré la persistance de poches d’instabilité dans certaines parties d’Abidjan, la situation sécuritaire globale semble s’améliorer. Dans la plupart des quartiers de la ville, à l’exception de Yopougon, les activités économiques retrouvent peu à peu un regain de vitalité alors que chaque jours plus de commerces ouvrent leurs portes. Une douzaine d’organisations humanitaires sont actuellement au travail en Côte d’Ivoire, malgré un appel de fonds de l’ONU sous-financé.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de l’OCHA; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...