Consolidation de la paix : le Conseil de sécurité entend Jean-Marie Guéhenno

A New York, les membres du Conseil de sécurité ont examiné mercredi 12 mai le rapport du Groupe consultatif de haut niveau sur les capacités civiles dans la consolidation de la paix après les conflits.

Jean-Marie Guéhenno

Jean-Marie Guéhenno

Jean-Marie Guéhenno, ancien Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix et président de ce groupe consultatif, a évoqué, entre autres, les difficultés qu’éprouve de plus en plus la Communauté internationale pour fournir, en temps utile et au bon moment, des personnes de qualité nécessaires dans des situations difficiles et de les déployer rapidement dans les zones qui émergent des conflits.

Ce rapport indique tout d’abord que le chemin qui, de la guerre, mène à une paix durable est barré lorsque les moyens civils font défaut. En l’absence de moyens civils suffisants, les combats peuvent certes s’interrompre temporairement, mais il est impossible d’implanter des institutions capables de résister à l’adversité, et la violence peut reprendre à tout moment. Deuxièmement, les pays dévastés par un conflit, aussi gravement le soient-ils, ont presque toujours, certains au moins, des moyens indispensables au retour de la paix, et il importe de protéger et de consolider ce potentiel. Troisièmement, face à un conflit, les interventions de la communauté internationale sont souvent dictées par l’offre plutôt que par la demande; autrement dit, les acteurs internationaux orientent leur action en fonction de ce qu’ils peuvent offrir au lieu de chercher à savoir ce dont ont réellement besoin ceux qu’ils tentent d’aider. Quatrièmement, il faut que les Nations Unies soient capables d’intervenir plus rapidement, avec plus de souplesse et en offrant un meilleur rapport coût-efficacité. Les institutions, fonds et programmes des Nations Unies sont certes en avance sur le Secrétariat à bien des égards, mais il y a amplement place pour des améliorations dans tout le système.

(Extrait sonore : Jean-Marie Guéhenno, ancien Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix et Président du Groupe consultatif de haut niveau sur les capacités civiles dans la consolidation de la paix après les conflits)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...