Conférence sur les PMA 4 : évaluer le Plan d’action de Bruxelles

Du 9 au 13 mai 2011 se tient à Istanbul, en Turquie, la 4e Conférence sur les pays les moins avancés qui permettra une évaluation de la mise en œuvre du Plan d'action de Bruxelles adopté en 2001, a indiqué le Haut-Représentant pour les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement des Nations Unies.

Cheick Sidi Diarra, Haut-Représentant pour les pays les moins avancés

Cheick Sidi Diarra, Haut-Représentant pour les pays les moins avancés

« Les enjeux de ces assises consistent à mobiliser le soutien de la communauté internationale, de manière à ce que l’aide qui a été décidée il ya une dizaine d’années à Bruxelles, puisse continuer pour consolider les acquis réalisés par les Pays les moins avancés », a souligné Cheick Sidi Diarra, le Haut Représentant pour les PMA.

Les assises d’Istanbul ont également pour objectif d’adopter de nouvelles mesures et stratégies de développement durable pour les PMA pour la prochaine décennie.

M. Diarra note avec satisfaction que les PMA ont dans leur ensemble, réussi des performances non-négligeables notamment « dans le domaine de la croissance économique ».Il estime donc nécessaire que ces pays soient aidés pour favoriser leur retrait de la liste des pays les plus pauvres de la planète.

Les préparatifs pour la Conférence sont en cours et se poursuivent avec des activités aux niveaux national, régional et global. Ce processus inclusif implique la participation de toutes les parties prenantes : gouvernements, organisations internationales, société civile, universités ainsi que le secteur privé.

(Extrait sonore : Cheick Sidi Diarra, Haut-Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement des Nations Unies ; propos recueillis par Martial Assème)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...