Afrique de l’Est : 9 millions de personnes victimes de la sécheresse

Près de 9 millions de personnes en Afrique de l'Est sont confrontés à un manque de nourriture en raison d'une sécheresse qui, si elle dure, pourrait provoquer une situation dramatique, a prévenu vendredi 13 mai le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Augmentation du nomdre de réfugiés en Afrique de l\'Est.

Augmentation du nombre de réfugiés en Afrique de l'Est.

« Cette sécheresse qui frappe actuellement l’Afrique de l’Est, fait que, actuellement, près de 9 millions de personnes souffrent d’un manque cruel de nourriture » dans la région, a expliqué Elisabeth Byrs, porte-parole de l’OCHA. «Cette sécheresse fait des ravages notamment en Ethiopie où le nombre de personnes qui ont besoin d’une assistance humanitaire est passé de 2,8 millions à 3,2 millions de personnes depuis le début de l’année » a-t-elle ajouté. Ceux qui souffrent le plus de ces conditions de sécheresse, du manque de pluies qui devraient arriver en mai-juin et qui sont ou faibles ou n’arrivent pas, habitent des régions d’élevage et de pâture du bétail, a détaillé la porte-parole expliquant que la situation est tout aussi dramatique au Kenya. Là-bas aussi, ce sont les régions d’élevage du nord qui sont “particulièrement touchées”, a-t-elle poursuivi. Dans ces régions, ce sont 2,4 millions de personnes qui n’ont pas de quoi se nourrir pour survivre. La plupart des ménages ont épuisé leurs réserves et ont besoin d’urgence d’une assistance.
Dans ce pays, « les prix des produits alimentaires ont bondi de 15 à 40%, menaçant la survie de nombreux foyers », selon l’ONU.

La Somalie voisine n’est pas épargnée. Dans ce pays déjà au bord du chaos en raison d’une grave crise politique et des combats persistants contre des insurgés islamistes, la sécheresse a provoqué le déplacement de quelque 50.000 personnes entre janvier et mars. Pour tous, « la situation risque de devenir vraiment dramatique si les pluies tardent à venir », a prévenu la porte-parole, déplorant que l’appel de fonds de l’ONU pour les quatre pays d’Afrique de l’Est, Djibouti, Somalie, Ethiopie, Kenya, d’un montant de 1,3 milliard de dollars, n’ait reçu « qu’à peine 43% de financement ».

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de l’OCHA ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...