Tchernobyl : Greenpeace tire les leçons de la catastrophe

A l'occasion de la commémoration du 25ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl survenue le 26 avril 1986, l'organisation non gouvernementale Greenpeace France tire les premiers bilans.

Tchernobyl (Ukraine)

Tchernobyl (Ukraine)

A l’évidence l’explosion aux premières heures de la matinée d’un réacteur de la centrale ukrainienne a causé l’une des plus graves, sinon la plus grave des catastrophes nucléaires de l’histoire. Outre l’Ukraine, la Russie et le
Bélarus ont été les pays les plus exposés, et malgré de nombreuses
dénégations, le reste de l’Europe n’a pas été épargné.

Caprice de l’histoire, cette commémoration intervient un mois et demi après la destruction partielle de la centrale de Fukushima Daichi, au Japon. Une succession d’incidents graves qui fait se poser à juste titre la question
de la pertinence de la poursuite de l’exploitation mais aussi de la construction de nouvelles centrales nucléaires à usage civil. Faut-il y voir le glas de l’aventure atomique à des fins pacifiques? Quel a été l’impact réel de la catastrophe de Tchernobyl? Quel choix énergétique faut-il privilégier aujourd’hui? Autant de questions posées à Sophia Magnoni, Responsable du nucléaire à Greenpeace France.

(Interview : Sophia Magnoni, Responsable du nucléaire à Greenpeace France; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...