Syrie: Navi Pillay réfléchit à l’envoi d’une mission

La répression des manifestations hostiles au régime du président syrien Bachar al-Assad en Syrie a fait au moins 107 morts entre vendredi et dimanche, selon le Haut commissariat aux droits de l'homme de l'ONU, qui exhorte Damas à enquêter sur ces évènements. En attendant, les bureaux de Navi Pillay ont indiqué avoir reçu une invitation des autorités syriennes proposant l'envoi d'une mission dans leur pays.

Navi Pillay, Haut commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme.

Navi Pillay, Haut commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme.

Rupert Colville, porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l’homme, a toutefois précisé que rien n’était encore décidé, l’offre syrienne ayant été formulée jeudi dernier, à la veille de manifestations réprimées dans le sang et lors desquelles au moins 82 personnes ont été tuées.
« Lors d’une rencontre avec le haut-commissaire la semaine passée, l’ambassadeur syrien a invité le Haut-commissariat à envoyer une mission en Syrie à certaines conditions », a expliqué Rupert Colville.

Le Porte-parle de Navi Pillay note que le Haut Commissariat aux droits de l’homme est impatient de pouvoir visiter et d’évaluer de façon indépendante la situation sur le terrain. « Nous y réfléchissons », a ajouté Rupert Colville mais qui a précisé que si l’ONU devait envoyer une mission « les conditions devaient être acceptables ».

Lundi, Navi Pillay a demandé « l’arrêt immédiat des tueries en Syrie », jugeant « inacceptable » la « réaction erratique et violente » du gouvernement syrien face à des manifestants pacifiques. « Les forces de sécurité doivent immédiatement arrêter les tirs à balles réelles contre les manifestants » a-t-elle souligné dans un communiqué, non sans rappeler que le gouvernement a l’obligation internationale légale de protéger les manifestants pacifiques et le droit de manifester pacifiquement.

Navi Pillay a demandé instamment au Président (Bachar) al-Assad et à son gouvernement de mettre rapidement en pratique les réformes promises pour rétablir la confiance de la population.

(Extrait sonore:Rupert Coleville,porte-parole du Haut commissariat aux droits de l’homme de l’ONU; mise en perspective d’Alpha Diallo )


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...