Syrie : l’ONU s’inquiète de l’opération militaire musclée à Deraa

Lynn Pascoe

Lynn Pascoe

Lynn Pascoe, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques a exprimé mercredi devant le Conseil de sécurité l’inquiétude des Nations Unies concernant l’opération de l’armée syrienne contre Deraa, une des villes les plus en pointe dans le mouvement de contestation du régime du Président Bachar Al-Assad.

Face au soulèvement populaire qui a démarré mi-mars, le gouvernement syrien a réagi par un mélange de réformes et de répressions violentes. Tel a été le constat de Lynn Pascoe qui a réitéré l’inquiétude des Nations Unies concernant notamment, le bien être de la population, son accès aux soins médicaux, et dans certaines villes à la nourriture et à l’eau potable.

Il rappelle que depuis mi-mars, le nombre de manifestants tués par les forces de sécurité serait supérieur à 300, et se situerait plutôt entre 350 et 400. Des vagues d’arrestations de manifestants, de militants des droits de l’homme, d’avocats et de journalistes ont été signalées ainsi que l’usage de la torture,

L’adjoint de Ban Ki-moon aux affaires politiques s’est surtout inquiété de l’opération militaire d’envergure contre Deraa, dans le sud du pays, et dans les villages environnants.

Mise en perspective de Maha Fayek

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...