Rwanda : l’ONU commémore le 17ème anniversaire du génocide

L'ONU commémore le 17ème anniversaire du début du génocide rwandais sur le thème "Reconstruire le Rwanda: réconciliation et éducation". Un génocide qui a fait plus de 800.000 morts et laissé maintes enfants orphelins. Marie-Claudine Mukamabano est une de ces orphelines, survivantes de génocide. Heureuse d'être en vie, elle mène une vie d'artiste à multiples facettes. Elle est à la fois chanteuse, danseuse, actrice et poète. Militante, elle prône le pardon et, à travers son association, apporte de l'aide aux orphelins de la rue de son pays.

Marie Claudine Makamabano

Marie Claudine Makamabano

« La seule façon de véritablement honorer la mémoire de ceux qui ont péri au Rwanda il y a 17 ans est de faire en sorte que jamais plus rien de tel ne puisse survenir », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à l’occasion du dix-septième anniversaire du génocide rwandais, commémoré jeudi 7 avril.

Dans un message, le Secrétaire général souligne la détermination des Nations Unies à empêcher la résurgence de telles tragédies, en tirant les leçons du passé. « La communauté internationale a reconnu son échec à venir en aide à la population rwandaise et à protéger les victimes des guerres dans les Balkans, ce qui l’a conduite à adhérer au principe de la responsabilité de protéger lors du Sommet mondial de 2005 », rappelle-t-il. Il cite en exemple « les mesures récentes prises par le Conseil de sécurité face à la crise libyenne, notamment l’adoption des résolutions 1970 et 1973, qui dénotent une avancée considérable à cet égard ».

Pour Ban Ki-moon, « le monde ne saurait tolérer aujourd’hui que de graves violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international restent impunies ». A l’appui de cette nouvelle réalité, il rappelle la création et le travail du Tribunal pénal international pour le Rwanda, de la Cour pénale internationale et d’autres tribunaux internationaux, ainsi que les nominations de conseillers spéciaux pour la prévention du génocide et la responsabilité de protéger chargés de déceler les signes avant-coureurs de tout risque de génocide.

« Notre vigilance ne doit jamais cesser de s’exercer », a-t-il ajouté, soulignant que « la prévention du génocide est une responsabilité à la fois individuelle et collective ».

« Nous honorons la mémoire de plus de 800.000 personnes. Nos pensées vont également aux survivants auxquels est revenue la tâche de reconstruire une nation tout entière. Il convient de rendre un hommage particulier au peuple et au gouvernement rwandais qui ont travaillé avec courage et dignité à la reconstruction de leur pays », conclut-il.
Placée cette année sous le signe de la reconstruction, de la réconciliation et de l’éducation, la célébration du génocide rwandais devait se dérouler dans la salle du Conseil économique et social (ECOSOC), au siège de l’ONU, à New York, jeudi en fin d’après-midi.

Outre le message du Secrétaire général, Ban Ki-moon, des discours devaient être prononcés par Eugène-Richard Gasana, Représentant permanent du Rwanda auprès de l’ONU; Nestor Osorio, Représentant permanent de la Colombie auprès de l’ONU et Président du Conseil de sécurité; Aboubacar Ibrahim Abani, Représentant permanent du Niger auprès de l’ONU, dont le pays préside l’Union africaine; et Immaculée Ilibagiza, survivante du génocide rwandais.
Somi, musicien de jazz rwandais-américain basé à New York, devait se produire également au cours de cette cérémonie qui devait être animée par le Secrétaire général adjoint à la communication et à l’information, Kiyo Akasaka.

Le Département de l’information (DPI) a en outre prévu une conférence d’étudiants, le 8 avril. Francis Deng, Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la prévention du génocide et des atrocités de masse, et Clémentine Wamariya, survivante du génocide rwandais et étudiante à Yale University, échangeront avec des jeunes de plusieurs facultés de New York.

(Interview: Marie-Claudine Mukamabano, survivante du génocide, chanteuse, danseuse, actrice et poète, responsable de l’association d’aide aux orphelins rwandais ”Kuki Ndiho Rwanda Orphans Support Project”; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Pour plus d’informations sur le génocide : http://www.un.org/french/preventgenocide/rwanda/


Le dernier journal
Le dernier journal
29/08/2014
Loading the player ...