RDC : le FNUAP s’engage à soigner les fistules de manière permanente

«Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) s'engage à soigner toutes les femmes victimes des fistules où qu'elles se trouvent en République démocratique du Congo», a déclaré Richard Dackam Ngatchou, Représentant résident de FNUAP en République démocratique du Congo (RDC) lors d'un point de presse le 10 avril à Bunia, au Nord-Ouest du pays.

Selon les experts de la santé, les fistules constituent un problème de santé qui empêche les femmes notamment de contenir les urines ou les selles. Elles sont liées à 90% aux accidents d’accouchement.

Selon Richard Dackam Ngatchou, le FNUAP a lancé en 2006, une campagne mondiale pour éradiquer les fistules obstétricales. En Amérique et en Europe, on n’a plus de fistules. En fait, les fistules obstétricales sont les maladies d’une autre époque. « Nous nous trouvons dans des conditions où nous pensons que la RDC, pour manque d’information, n’a pas pu bénéficier suffisamment de cette campagne mondiale. C’est notre tour de relancer pour continuer la campagne, parce qu’il y a beaucoup d’autres femmes qui se cachent et savent pas qu’on répare les fistules » a-t-il souligné.

Selon lui, le FNUAP s’engage à réparer toute femme porteuse de fistules qui se présente, quel que soit l’endroit du territoire national où elle se trouve. En effet, pour le seul district de l’Ituri, le FNUAP a soigné 144 femmes victimes de fistules obstétricales dont une mineure en 2010.

(Extrait sonore : Richard Dackam Ngatchou, Représentant résident de FNUAP en RDC ; propos recueillis par nos confrères de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...