ONUCI : des tirs à l'arme lourde contre le siège de Sebroko

Alors que les combats opposant les forces pro-Gbagbo et pro-Ouattara se poursuivent à Abidjan, le Siège de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a essuyé des tirs à l'arme lourde, ce qui constitue un danger pour son personnel ainsi que les populations riveraines, a estimé le porte-parole de l'institution.

Le siège de la Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire.

Le siège de la Mission des Nations Unies en Côte d'Ivoire.

« Le point d’orgue de ces attaques contre était le positionnement d’un char de combat pratiquement à hauteur de l’ONUCI ; ce qui constitue un danger sur lequel nous avons attiré l’attention des autorités concernées », a déclaré Hamadoun Touré. Il a précisé que la mission onusienne s’est entretenue avec le camp Gbagbo « pour attirer leur attention sur le caractère intolérable et innaceptable de cette attitude ».

L’ONUCI souligne que toutes les mesures vont être prises pour assurer la protection de son personnel et des civils vivant à proximité de son siège, dans le quartier d’Attecoubé, à Abidjan.
« Ces mesures sont contenues dans le chapitre 7 de la Charte des Nations Unies et la dernière résolution du Conseil de sécurité (1975) sur la Côte d’Ivoire qui recommande la protection des civils », a ajouté le porte-parole de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Après avoir conquis en quatre jours la semaine dernière le reste du pays, les forces pro-Ouattara avaient investi Abidjan mais continuent de se heurter à la résistance des soutiens du président sortant Laurent Gbagbo.

(Extrait sonore : Hamadoun Touré, porte-parole de l’ONUCI ; propos recueillis par René Kapita d’ONUCI-FM)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...