Misrata : le bateau de l’OIM, large bouée de sauvetage

Le Red Star One, le bateau affrété par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) est une véritable bouée de sauvetage pour les centaines de travailleurs migrants et de civils piégés dans la ville et aux abords du port libyen de Misrata.

L'OIM vient en aide aux migrants coincés à Misrata.

L'OIM vient en aide aux migrants à Misrata.

Le navire effectue inlassablement la navette entre la ville assiégée et celle de Benghazi où il est arrivé ce week-end, avec à son bord un millier de passagers. Le temps de décharger les travailleurs migrants et les civils blessés, et le bateau doit repartir incessamment pour arriver mardi matin à Misrata avec à son bord des tonnes d’aide humanitaire.

Lors de son dernier voyage le bateau avait transporté 995 travailleurs migrants, Nigériens pour la plupart. Dix-sept des civils transportés étaient blessés et ont reçu les premiers soins à bord prodigués par une équipe médicale.

Depuis le 14 avril, quatre rotations ont permis de transporter 4 100 personnes originaires de 21 pays. Les travailleurs migrants, piégés à Misrata attendaient dehors ou dans des conteneurs du port sans aucun accès aux vivres, à l’eau ou des soins. Nombre d’entre eux étaient dans un état de faiblesse et traumatisés par les longues semaines de combats. Selon les estimations, il y aurait encore près de 1 500 travailleurs migrants dans la ville, mais d’autres personnes réfugiées dans les faubourgs à l’ouest de la ville se dirigeraient en direction du port.

Depuis le début du conflit quelque 564 000 travailleurs migrants ont fui la Libye dont 225 000 vers l’Egypte, 265 000 vers la Tunisie et 50 000 vers le Niger. L’OIM prévoit d’organiser cette semaine à partir de Faya-Largeau dix vols charters à destination de N’Djamena, la capitale du Tchad afin d’évacuer les personnes les plus vulnérables qui ne peuvent l’être par la route.

L’OIM n’a pour l’instant recueilli que 65 millions de dollars sur l’appel de 165 millions qu’elle a lancé.

(Interview: Jean-Philippe Chauzy porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations; propos recueillis par Jérôme Longué)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...