Grippe aviaire : il faudra des décennies pour l’enrayer, selon la FAO

L'élimination chez les volailles du virus hautement pathogène H5N1 de la grippe aviaire dans les six pays où il demeure endémique prendra au moins dix ans, selon un nouveau rapport de la FAO publié jeudi 21 avril.

Le rapport formule des recommandations spécifiques pour chaque pays concernant les mesures à prendre au cours des cinq prochaines années en vue de l’élimination du virus et préconise un engagement durable en faveur des efforts d’éradication déployés à la fois par les bailleurs de fonds internationaux et les gouvernements des pays dans lesquels la maladie demeure endémique.

Lors du pic enregistré en 2006, la souche H5N1 de la grippe aviaire hautement pathogène était signalée dans 60 pays. Aujourd’hui, la plupart de ces pays ont réussi à l’enrayer, mais le virus demeure solidement retranché au Bangladesh, en Chine, en Egypte, en Inde, en Indonésie et au Viet Nam du fait, selon le rapport, de l’association de trois facteurs.

Le premier facteur se rapporte à la structure de la filière volailles de ces pays. Le deuxième facteur se rapporte à la qualité des services vétérinaires et de production animale publics et privés, qui ne sont pas toujours capables de déceler les infections et d’y répondre. Le troisième facteur est la faiblesse de l’engagement à contrer fermement le virus H5N1.

Dans sa partie finale, le rapport énumère une série de recommandations ciblant chacun des pays où le virus H5N1 demeure endémique. C’est ainsi qu’est proposé un assortiment de mesures relatives à la lutte contre les foyers de grippe aviaire, à la collecte et à l’analyse des informations, à la prévention de la maladie et à la réduction du risque.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...