Égypte : fin de la visite du Chef du HCR, Antonio Guterres

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a achevé le 31 mars une visite de deux jours en Egypte. Il a rencontré les autorités égyptiennes et les équipes du HCR qui répondent à la crise humanitaire en assistant les populations réfugiées à cause des combats en Libye.

Famille interviewée à la frontière entre l'Egypte et la Libye - ©HCR/P.Moore

Famille interviewée à la frontière entre l'Egypte et la Libye - ©HCR/P.Moore

« La situation humanitaire en Libye est critique. Elle reste très préoccupante pour le HCR alors que des milliers de personnes pourraient être prises au piège dans les zones de combat. Dans le cadre de la réponse humanitaire globale des Nations Unies, le HCR espère obtenir l’accès humanitaire aux personnes se trouvant à l’est de la Libye dans les prochains jours », a déclaré un porte-parole du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), Andrej Mahecic.

Durant une réunion avec le Premier ministre égyptien, Essam Sharaf, le Haut Commissaire a remercié l’Egypte de garder ses frontières ouvertes à toutes les personnes fuyant la Libye, et ce à une période où l’Egypte est entré dans un processus de transition.

« D’après les informations transmises par notre équipe présente au point de passage frontière de Saloum, les arrivées en Egypte depuis la Libye ralentissent. Des familles libyennes originaires de Brega et Benghazi sont arrivées à Saloum, en prévision de l’avance des troupes gouvernementales libyennes. Un grand nombre ont affirmé avoir fui les affrontements entre les rebelles et les forces gouvernementales », a ajouté le porte-parole du HCR.

(Extrait sonore : Andrej Mahecic, porte-parole du HCR; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...