Côte d’Ivoire : tractions militaires sur fond de tirs à l’arme lourde à Abidjan

Des tirs à l'arme lourde ont été entendus ce mardi 26 avril à Abidjan dans le quartier de Yopougon. Des habitants de ce quartier indiquent que les miliciens pro Gbagbo qui s'y trouvent, rejettent l'appel à désarmer lancé par le Président ivoirien Alassane Ouattara.

Opération de maintien de la paix l'ONU en Côte d'Ivoire.

Opération de maintien de la paix l'ONU en Côte d'Ivoire.

« Depuis le matin ils ont commencé à tirer, à l’arme lourde. On ne sait pas ce qui se passe. On ne peut pas sortir. Les miliciens présents dans la zone sont des jeunes habillés en civil, tous armés” a déclaré par téléphone une habitante du secteur baptisé “Niangon”, dans le sud de ce quartier.

Pendant ce temps, la rencontre entre les FRCI, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, et le « Commando invisible » prévu ce 26 avril au quartier général de l’ONUCI à Sebroko, à Abidjan, n’a pas eu lieu.

Le Général Gueu Michel des FRCI a indiqué qu’il était porteur d’un message à Ibrahim Coulibaly, dit IB, et non à son représentant. On écoute le Général Gueu au micro de René Kapita d’ONUCI FM.

Du côté du « Commando invisible », Félix Anoble, le numéro 2 du Commando et porte-parole de IB, a pris acte du message transmis par le Général Gueu Michel. Son groupe ne souhaite qu’à être pris en compte dans les négociations pour un retour de la paix en Côte d’Ivoire.

C’était donc l’essentiel de l’actualité en Côte d’Ivoire pour ce mardi 26 avril.

(Extrais sonores : Général Gueu Michel des FRCI ; Félix Anoble, le numéro 2 du « Commando invisible » et porte-parole de Ibrahim Coulibaly; propos recueillis par René Kapita d’ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...