Côte d’Ivoire : le camp Ouattara nie son implication dans les tueries

Le camp Ouattara ne se reconnait pas dans les tueries massives de civils à Duékoué. Ahoussou Jeannot, le garde des sceaux et ministre de la Justice du gouvernement de Guillaume Soro est formel.

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

Mais l’avancée des Forces républicaines, fidèles à Alassane Ouattara, s’accompagne de graves violations des droits de l’homme s’inquiète Amnesty international. Selon l’organisation de défenses des droits humains, certains des actes commis par les hommes armés des deux camps, en particulier les Forces pro-Ouattara, sont des crimes de guerre.

(Extrait sonore : Ahoussou Jeannot, garde des sceaux et ministre de la Justice du gouvernement de Guillaume Soro ; propos recueillis par César Yao d’ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...