Côte d’Ivoire: évolution de la situation humanitaire sur le terrain

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) indique que dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire, les affrontements et violences intercommunautaires ont fait de nombreux blessés et morts et causé le déplacement de milliers de personnes.

Des déplacés internes ont trouvé refuge à la Mission catholique de Duékoué, où le HCR a distribué de l'aide à 10 000 personnes.©HCR/H.Caux

Des déplacés internes ont trouvé refuge à la Mission catholique de Duékoué.©HCR/H.Caux

La situation humanitaire est grave dans cette région notamment à Guiglo, Duékoué, Daloa ainsi que sur l’axe Bin Houyé – Toulepleu – Bloléquin, proche de la frontière avec le Libéria. Un grand nombre de maisons, de marchés ainsi que des hôpitaux ont été pillés ou même détruits. De profondes tensions demeurent, avec un risque que la violence refasse surface. Le HCR précise que plus de 200.000 personnes ont été déplacées au cours des quatre mois qu’ont duré la crise postélectorale ivoirienne et près 150.000 autres se sont refugiées au Liberia.

Pendant ce temps à Abidjan, la situation s’améliore quelque peu. La population commence à pouvoir s’approvisionner, mais pas encore dans toutes les communes de la ville. De nombreux malades et blessés ne peuvent toujours pas accéder à l’hôpital faute de sécurité et de moyens de transport. Les structures médicales qui fonctionnent sont débordées et manquent de matériel et de personnel. Et dans plusieurs quartiers, des cadavres jonchent encore les rues.

(Extrait sonore : Fatoumata Kaba-Lejeune, porte-parole du HCR ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...