Abidjan : le vide sécuritaire ouvre la voie aux pillages

Alors que des combats à l'arme lourde opposent depuis jeudi à Abidjan, les forces soutenant Alassane Ouattara à celles restées fidèles à Laurent Gbagbo, des actes de pillage sont perpétrés par des individus armés, expliquent des témoins.

A Cocody, le quartier chic d’Abidjan qui abrite la résidence du président sortant Laurent Gbagbo ainsi que la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), des individus non-identifiés font le tour des résidences de particuliers en vue de les dépouiller de leurs biens notamment leurs véhicules.

« Ils sont arrivés et ont commencé à tirer dans le quartier. Ils ont par la suite tapé à toutes les portes pour exiger les clés des voitures », a déclaré une habitante du quartier de la 7ème tranche aux Deux Plateaux, non loin du commissariat du 22ème arrondissement.

Toujours selon ce témoin, ces mêmes individus ont sur le chemin du retour saccagé les véhicules dont ils n’ont pu obtenir les clés avant d’en détacher et emporter les pièces.

Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) qui depuis le début de la semaine ont lancé une vaste offensive dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire sans rencontrer de résistance, sont entrées à Abidjan pour un assaut final visant à déloger Laurent Gbagbo, le président sortant.

Pendant ce temps, l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a annoncé vendredi le décès d’une de ses fonctionnaires de nationalité suédoise, qui a été atteinte par une balle perdue.

(Extrait sonore : témoignage d’une habitante de Cocody; propos recueillis par Didier Bapidi d’ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...